Les élèves de 3e et 2de accompagnés de leurs professeurs -  voir en grand cette image
Les élèves de 3e et 2de accompagnés de leurs professeurs

Le 18 octobre dernier, les 3es latinistes du collège se sont rendus à Douarnenez, invités par les secondes latinistes du lycée du Léon (Landivisiau). Cette sortie consistait en une visite de l’exposition temporaire « l’empreinte de Rome » au musée Port Rhu, suivie d’une sortie sur le site des Plomarc’h, où se trouvent d’antiques cuve à garum (condiment romain confectionné à base de jus de poisson fermenté).

La liaison troisième/seconde

Cette sortie a permis aux 3es et aux 2des de créer du lien. Autre intérêt de cette journée : inciter les collégiens à poursuivre cette option peu fréquentée au lycée (malgré sa pertinence et sa plus-value, notamment à l’examen). De plus, en côtoyant leurs aînés, les jeunes latinistes ont pu avoir un aperçu de leur prochaine vie lycéenne.

La visite d’une exposition au musée

Au musée du Port Rhu, en parcourant l’exposition temporaire baptisée « l’empreinte de Rome », les élèves ont découvert des statuettes en bronze, une statue d’Hercule, un buste de Poséidon, offrande de Caius Varenius Varus (le plus ancien douarneniste connu !), … autant de preuves irréfutables de la présence des Romains en Armorique (Bretagne actuelle). Par ailleurs, ils ont aussi pu visionner des reconstitutions filmiques d’une villa antique et des cuves à garum du site des Plomarc’h.

Des cuves à garum

L’après-midi, loin de leur Gaffiot et bravant la pluie, les latinistes ont fait une sortie sur le terrain : ils se sont rendus, à pied, sur le site gallo-romain des Plomarc’h où se trouvent les vestiges d’antiques cuves à garum (jus de poisson fermenté, équivalent au nuoc mam asiatique). Par la taille de ces cuves (profondes de plus de 4 m) et leur nombre (une douzaine), ils ont pu mesurer l’ampleur de l’activité économique liée au monde de la pêche au temps des Gallo-Romains.