Concours de langues anciennes au collège Fichez

Mardi dernier (8 mars), les élèves hellénistes de 4e et de 3e du collège Louis et Marie Fichez de Plouescat ont planché sur un sujet de grec ancien, dans le cadre du concours ARELA 2016.

L’ARELA L’Arela est une association régionale ayant pour but la promotion des langues anciennes en Bretagne. Elle organise différentes rencontres et manifestations culturelles (printemps de l’Antiquité par exemple). Parmi les actions engagées, l’une touche particulièrement les collégiens et lycéens : un concours autour des langues anciennes. Celui-ci a lieu chaque année, au mois de mars.

Grec ou latin ? Les élèves ont le choix de s’inscrire en grec ou en latin, en fonction des enseignements proposés par leur professeur de Lettres classiques. Au collège Fichez, M.Tellier propose les deux apprentissages depuis plusieurs années dans le cadre du cours de langues anciennes (LCA). Les élèves inscrits à ce cours ont donc le plaisir de découvrir le grec et le latin. Pour cette session, les élèves du collège Fichez ont choisi la langue de Platon pour l’épreuve. Choix ambitieux !

Deux heures de labeur… Les 4es et les 3es hellénistes ont donc été regroupés dans une même salle pour plancher pendant deux heures. Au menu, des questions, des mots croisés, sur la culture générale antique (histoire, mythologie, civilisation), un texte grec à étudier avec questions de grammaire et de la traduction, une analyse d’image antique (mosaïque) et une rédaction (en français) sur le thème retenu.

Thalassa ! Thalassa ! Le thème du concours cette année était celui de la mer (« thalassa » en grec ancien). Pendant plusieurs séances, les élèves ont donc préparé ce concours, en abordant l’histoire, la géographie, les questions de civilisation, la mythologie, les légendes, divers types de textes (techniques ou littéraires), divers supports également (textes anciens ou vidéo sur internet)

Une première à Fichez Si l’enseignement des langues anciennes au collège Fichez n’est pas une nouveauté (M. Méar, figure historique de l’établissement le proposait déjà), c’est la première fois que M.Tellier inscrit ses élèves à ce concours. « Inquiet du devenir des langues anciennes, sérieusement menacées par le projet de réforme des collèges, je me suis rapproché de mes collègues de LCA et me suis inscrit à un groupe de travail (groupe de secteur). Ces rencontres m’ont donné envie de faire vivre davantage les langues anciennes. Le concours s’inscrit dans cette démarche », déclare ce dernier.

LCA aujourd’hui Aujourd’hui, la moitié des élèves de 5e, 4e et 3e de Fichez suivent les cours de LCA, ce qui constitue un fort pourcentage d’inscrits, bien au dessus des moyennes nationales annoncées… Car, c’est une réalité, dans les collèges bretons, les langues anciennes sont bien loin d’être mortes ! « Je préfère d’ailleurs parler de langues figées, précise M.Tellier, c’est-à dire de langues qui n’évoluent plus, mais qui sont encore communiquées, car enseignées… ».

IMG 3205